Petit précis de la banane

La banane est incontestablement une vedette : elle occupe la deuxième place sur le podium des fruits les plus consommés par les Français, après la pomme et devant l’orange. Et niveau nutrition, elle a toutes les raisons de mériter son étoile sur la walk of fame des fruits.

  • Histoire

La banane est un fruit tropical originaire d’Asie du Sud-est. Elle arriva en Chine aux alentours de 200 après J.-C., où elle resta relativement confidentielle, puis en Afrique, où elle se développa largement. Au début du 15e siècle, les Portugais la trouvèrent en Afrique de l’Ouest et l’importèrent dans les Canaries, région qui reste jusqu’à aujourd’hui grosse productrice de bananes.

Des Canaries, la banane traversa l’Atlantique pour aller se répandre en Amérique centrale et dans le nord de l’Amérique du Sud. Ce fruit resta relativement peu consommé aux États-Unis jusqu’à ce que les fondateurs de la United Fruit Company développent agressivement sa culture en Amérique centrale à la fin du 19e siècle (d’où le nom de république bananière).

Il existe de multiples variétés de bananes, généralement rangées dans deux grandes catégories : les bananes douces ou dites à dessert, que l’on mange crues, et les bananes à cuisiner, que l’on mitonne, comme le plantain. Quant au bananier, ce n’est pas un arbre mais une plante vivace, qui peut allègrement dépasser les dix mètres de haut.

  • Propriétés

Moelleuse et sucrée, la banane est pleine de fibres et de glucides. Dotée d’un indice glycémique modéré, elle contient des minéraux, notamment du potassium (important pour le tonus musculaire) et du magnésium, ainsi que des vitamines, particulièrement celles du groupe B. Très rassasiante, la banane est parfaite au petit-déjeuner, pour bien démarrer la journée, ou comme en-cas, notamment chez les sportifs. Chaque année, on le voit bien, c’est elle la véritable star de Roland-Garros !

  • Utilisation

La banane est souvent cueillie au deux tiers mûre parce qu’elle émet beaucoup de gaz éthylène, ce qui lui permet de continuer son processus de maturation. Du coup, si vous la mettez en compagnie de quelques tomates vertes, elle les fera rapidement rougir.

Souvent mangée seule, la banane permet pourtant de faire de délicieux gâteaux, comme le banana bread (si ça vous tente, je vous conseille la super recette du blog Cookie & Kate), ou encore de donner aux smoothies une texture onctueuse.

Et si vous voulez tenir jusqu’au déjeuner sans le méchant creux de 11h, essayez au petit-déjeuner la fameuse “crème de cent ans”, créée par Johanna Budwig et reprise par la doctoresse Kousmine : une demie banane écrasée, une c. à c. d’huile de noix ou de colza, une c. à c. de graines de lin moulues, des oléagineux au choix (noisettes, amandes, noix de cajou, etc.) et des fruits frais en morceaux.

Répondre à Petit précis de la banane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s