The London Honey Company

Steve Benbow est fasciné par les abeilles depuis son enfance. Sa grand-mère avait des ruches et c’est tout naturellement qu’il décida un jour d’en établir une sur le toit de son immeuble londonien. Un voyage à New York pour aller observer l’apiculture urbaine là-bas l’inspira au point qu’il décida en rentrant d’en faire son activité principale. Alors photographe, il lâcha son appareil et ses objectifs pour se lancer à corps perdu dans l’apiculture.

Douze ans plus tard, on le retrouve à la tête de sa London Honey Company, producteur de miel dans la capitale britannique mais aussi dans d’autres endroits du Royaume-Uni. Steve compte parmi ses clients des lieux emblématiques londoniens qui ont souhaité implanter des ruches sur leur toit, comme la Tate Modern, la Tate Britain, ou Fortnum & Mason. Il travaille aussi avec de grands chefs  et a même été démarché par l’industrie cinématographique — les ruches dans le film Sherlock Holmes, c’est lui ! Pourtant, son métier est loin d’être une sinécure. « C’est une profession où il est très difficile de gagner sa vie », confie-t-il lors d’un cours à des aspirants apiculteurs. « On est très dépendant du temps ».

L’année dernière fut désastreuse et l’hiver anormalement doux que nous vivons actuellement en Europe l’inquiète beaucoup. « Cela laisse présager des maladies au printemps », s’alarme-t-il, se disant toujours plus préoccupé par le bien-être de ses abeilles que par leur production de miel. Les surplus récoltés les années précédentes lui permettent d’assurer une certaine continuité vis-à-vis de ses clients mais le métier devient de plus en plus difficile, les abeilles étant victimes de toute sorte de maladies et de parasites en plus d’être affectées par le réchauffement climatique.


DSC01273

The London Honey Company à Spa Terminus, dans le sud-est de Londres ©MicroMacroFood


Quand il se lance dans l’explication du fonctionnement d’une ruche, Steve est absolument intarissable. Une colonie d’abeille est « un tout », dit-il. Chaque abeille a son rôle, depuis la reine qui peut pondre 1.500 œufs par jour quand la ruche est la plus active, en passant par les ouvrières qui se spécialisent dans différentes tâches (prendre soin des larves ou aller butiner, par exemple) jusqu’aux abeilles mâles dont l’unique but est de féconder la reine (s’ils y arrivent, ils en meurent). La ruche, qui peut abriter 50.000 abeilles en pleine saison, voit sa population chuter aux alentours de 10.000 en hiver, période où les abeilles hibernent, se nourrissent de miel et s’occupent de tenir la reine au chaud.

Les miels de la London Honey Company  sont absolument exquis  –et c’est une amoureuse de miel depuis de longues années qui vous parle. Une fois récoltés, ils sont « doucement chauffés » à faible température avant d’être stockés dans de grands barils, où ils peuvent être conservés jusqu’à cinq ans. « Nous faisons du miel non altéré, le plus brut possible », explique Steve. Si le miel est chauffé au dessus de 60ºC, il change de structure et commence à perdre ses propriétés nutritionnelles. Tenez-vous bien éloignés des miels totalement liquides vendus en grande surface, conseille l’apiculteur, « ils ne sont plus que des sirops sucrés ».


Dans la boutique de la London Honey Company ©MicroMacroFood


Si vous passez par Londres, allez rendre visite à la London Honey Company, qui fait partie d’un ensemble de producteurs réunis au Spa Terminus, dans des arches sous une voie de chemin de fer non loin de London Bridge. Tous les samedis matins, ces producteurs ouvrent leurs portes au public, qui peut alors profiter d’un marché bien plus authentique que le Borough Market, à deux kilomètres de là, devenu « trop touristique » de l’avis de beaucoup.


The London Honey Company, Arch 7, Spa Business Park, Dockley Rd, London SE16 3FJ. Ouvert tous les samedis matins. Miels entre 5£ et 10£

Répondre à The London Honey Company

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s