Avocats

Petit précis de l’avocat

Voici le deuxième article de la série des petits précis. On se penche aujourd’hui sur l’avocat, qui est drôlement à la mode dans les cafés hipsters de Londres, où il est souvent dégusté en purée sur une tartine de pain pour le petit-déjeuner. Ce fruit tropical a longtemps eu mauvaise presse, accusé d’être trop gras. Pourtant, côté nutrition, il a tout pour plaire.

  • Histoire

L’avocat est originaire d’Amérique subtropicale, où il est cultivé depuis plus de 7.000 ans. Les Aztèques l’appelaient ahuacalt, mot qui veut dire testicule et d’où découle le nom d’avocat. Ce fruit arriva en Europe au XVIIe siècle grâce aux Espagnols mais ne fut pas cultivé hors de sa région natale avant la fin du XIXe siècle.

Longtemps considéré comme un produit de luxe, sa démocratisation sera tardive. Si l’Amérique latine reste sa principale zone de production, il est maintenant cultivé dans de multiples contrées (en Afrique, en Australie ou encore dans les Canaries) et il en existe plus de 500 variétés, dont les plus répandues sont Fuerte et Hass.

  • Propriétés

L’avocat est très riche en acides gras mono-insaturés, c’est-à-dire des bonnes graisses qui participent notamment au bon fonctionnement cardiovasculaire. C’est aussi une bonne source de fibres alimentaires, qui facilitent le transit intestinal, et de minéraux (potassium, phosphore, magnésium).

Côté vitamines, l’avocat est particulièrement bien doté en vitamine K (nécessaire entre autres à la coagulation du sang), en vitamines du groupe B (notamment la B9 ou acide folique) et en vitamine E, qui a des propriétés antioxydantes.

  • Utilisation

L’avocat ne commence à mûrir qu’une fois coupé de l’arbre. Si vous souhaitez accélérer son mûrissement, placez-le à côté de bananes, qui émettent beaucoup de gaz éthylène. Sa chair, fondante comme du beurre, s’oxyde très vite ; c’est pourquoi on le prépare toujours au dernier moment. Quelques trucs existent néanmoins pour lui éviter de noircir : l’arroser de jus de citron, le conserver avec le noyau et couvert de cellophane.

La recette la plus connue à base d’avocat est évidemment le fameux guacamole (déclinable à l’infini avec coriandre, citron vert, oignon, piment, tomate ou autre) mais sachez qu’il est utilisé en dessert dans de nombreuses cuisines, comme en Indonésie ou au Brésil. La brésilienne Heloisa Bacellar nous propose ainsi dans son livre « Made in Brasil » une creme de abacate ou délice sucré à l’avocat.

Une réponse à Petit précis de l’avocat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s