Fink’s Salt and Sweet

Mat s’était toujours vu à l’âge de 50 ans avec un endroit à lui : un hôtel, un café, un restaurant… Peu importe quoi, mais quelque chose à lui. Il est aujourd’hui bien loin d’avoir cet âge et trône déjà presque tous les jours derrière le comptoir de Fink’s Salt and Sweet, le café-deli qu’il a ouvert avec Jess dans le nord-est de Londres.

« Ce fut comme un mariage arrangé », raconte-t-il avec malice pour décrire son association professionnelle avec Jess. Elle est propriétaire du bâtiment, dont le rez-de-chaussée –une ancienne boutique– lui sert alors de studio d’artiste et elle imagine déjà en faire une épicerie fine; lui travaille à l’époque pour une chaîne de télévision, dont il gère les relations avec les clients, ce qui lui donne une solide expérience en organisation d’évènements. Le partenaire de Mat, Jack, les met en contact. Le courant passe immédiatement : ils se sont à peine vus quelques fois lorsqu’ils se décident à lancer Fink’s autour d’une planche de charcuteries dégustée au premier étage du bâtiment.


DSC00059

L’intérieur de Fink’s ©MicroMacroFood


Neuf mois plus tard, après de gros travaux et d’intenses préparations, Fink’s ouvre ses portes le 16 juillet 2014. « Nous savions que nous serions rapidement fixés sur un éventuel succès », confie Mat. Leur idée est d’être à la fois un café et une épicerie fine, où l’on peut prendre un petit-déjeuner le matin, manger un sandwich ou une soupe sur le pouce à midi, venir travailler autour d’un thé et d’une part de gâteau l’après-midi, acheter de bons vins et de délicieux produits à toute heure, ou encore dîner de superbes planches de fromage et de charcuterie et de « small plates » trois soirs par semaine (jeudi, vendredi et samedi).

Leur pari est clairement réussi, en grande partie grâce à leur obsession  de trouver des produits de très bonne qualité. « Jess ne s’arrête pas tant qu’elle n’a pas tout testé et trouvé le meilleur », sourit Mat, qui, s’occupant de la partie gestion, la ramène de temps en temps aux réalités du business. Dans leur choix, le goût obtient toujours la première place, suivi de la provenance, locale si possible. « Si c’est bio, tant mieux, mais nous n’en faisons pas une obligation », explique Mat. C’est ainsi que vous pourrez trouver à Fink’s d’excellents fromages anglais et pléthores de boissons londoniennes (bières, jus, et même de la vodka !) mais aussi de la cecina d’Espagne et des vins italiens. « Nous faisons des choses simples, pas prétentieuses, mais bonnes, car nos produits sont bons », résume Mat.


DSC00023Dîner à Fink’s ©MicroMacroFood


Le succès est tel que Mat et Jess envisagent d’ouvrir un deuxième Fink’s. « Nous ne savons pas encore quoi, mais il faudra que ça soit différent », explique Mat. « Peut-être seulement un café, peut-être un restaurant uniquement ouvert le soir ». Il s’agirait ainsi de reprendre l’un des aspects de Fink’s — dont le nom vient des grands-parents de Jess– et de le décliner avec le même talent dont ils ont fait preuve pour leur café-deli.


Fink’s Salt and Sweet, 70 Mountgrove Road, N52LT London. Ouvert tous les jours (9h-19h lundi à mercredi, 9h-22h30 jeudi, 9h-23h vendredi et samedi, 10h-17h dimanche). Comptez moins de 10£ pour le déjeuner et 15£-30£ pour le dîner selon votre appétit et votre soif !


Répondre à Fink’s Salt and Sweet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s